Œnotourisme en Bourgogne 

Offrez-vous une expérience oenotouristique de la Côte de Beaune

RESTAURANTS

Chassagne Montrachet : EDEM : 1 étoile

Puligny Montrachet :

  • LE MONTRACHET
  • L’ESTAMINET

Chagny :

  • LAMELOISE : 3 étoiles
  • LE GRENIER A SEL

Remigny : L’ESCALE

Santenay :

  • L’OUILLETTE
  • LE TERROIR

Crédit photo : Arts & Gastronomie

Beaune
L'Hôtel Dieu, la Collégiale Notre-Dame, les Remparts

Siège d'un parlement au Moyen-Âge et résidence des Ducs de Bourgogne jusqu'au XIVème siècle, Beaune, située en plein cœur du vignoble est aujourd'hui la capitale des vins de Bourgogne et aussi une ville d'art et d'histoire pleine de charme.
Riche de son patrimoine historique et architectural, cette ville est réputée pour son Hôtel Dieu, sa collégiale Notre-Dame, mais également ses vins et sa très célèbre Vente des Vins le troisième dimanche de novembre.

L'Hôtel Dieu

Véritable joyau de la ville de Beaune, l'Hôtel Dieu vous étonnera par son impressionnante architecture, son histoire, ses collections de matériel (5 000 objets) et son très célèbre polyptyque du Jugement Dernier de Rogier van der Weyden.
Il a été construit en 1443 par les époux Nicolas Rolin (chancelier de Philippe le Bon) et Guigone de Salins durant un épisode tragique de famine et de peste. Cet édifice médiéval accueillait les malades, jusqu'en 1971, où un hôpital moderne a été bâti.
C'est le monument emblématique et incontournable de la ville de Beaune. Tuiles vernissées

A l'intérieur, on peut visiter :

  • La « chambre des pôvres » où les malades étaient soignés. Cette salle immense (longue de 50 mètres, large de 14 mètres et haute de 16 mètres) comporte 28 lits à colonnes à courtine rouge et une architecture particulière : voûte en carène de navire renversée, monstres marins multicolores représentant l'enfer, carrelage marqué des initiales de Nicolas Rolin et Guigone de Salins et de la devise « Seulle » traduisant le dévouement du chancelier de Philippe le Bon envers son épouse.
  • La Chapelle où se déroulaient les offices. Sa situation au fond de la salle des pôvres permettait aux malades d'assister aux célébrations religieuses sans avoir à se déplacer.
  • La salle Sainte-Anne réservée aux malades nobles
  • La salle Saint-Hugues dont les peintures d'Isaac Moillon montrent les neuf travaux du Christ.
  • La salle Saint-Nicolas : l'ancienne infirmerie des malades en danger de mort
  • La cuisine avec sa grande cheminée gothique à double foyer et son tournebroche à automate.
  • La pharmacie et son apothicairerie
  • La salle du polyptique et son très célèbre tableau du Jugement Dernier, véritable chef-d'œuvre de l'art flamant réalisé par Rogier Van der Weyden.
  • La salle Saint-Louis accueillant des Tapisseries de Tournai (du début du XVIème siècle) et de Bruxelles (de la fin du XVIème siècle).

La collégiale Notre-Dame de Beaune

Construite au XIIème siècle, cette « fille de Cluny » est l'une des dernières grandes églises romanes de Bourgogne. Elle conserve toujours actuellement une incroyable unité stylistique. Une collection de tapisseries relatant les épisodes de la vie de la vierge Marie y est exposée.
Sa construction a débuté en 1120 et s'est achevée environ un siècle plus tard.
On l'appelle « fille de Cluny » car elle a été entreprise selon le modèle clunisien et a été inspirée de la cathédrale Saint-Lazare d'Autun.
La collégiale est classée au titre des Monuments historiques depuis 1840, et son presbytère depuis 1926.
Il est possible de visiter le transept, une partie du cloître du XIIIème siècle et la salle capitulaire.
Le maître-autel contient les tapisseries « de la vierge Marie », qui marquent le passage de l'art du Moyen-Age à la Renaissance. Dix-neuf tableaux tissés de laine et de soie racontent la vie de la Vierge Marie.

Les remparts

Les remparts actuels de la ville de Beaune ont été construits au XVIIème siècle et les huit bastions au XVème siècle. Ils servaient autrefois d'enceinte de protection. On peut en effectuer le tour (2 km) et admirer les différents paysages de la ville de Beaune : le centre-ville, la périphérie, le vignoble et la Montagne de Beaune.

Saint-Aubin

Saint Aubin est un charmant village situé au cœur d’un vignoble exceptionnel. Ses coteaux jouxtent les fleurons de la Côte de Beaune : Meursault, Puligny-Montrachet et Chassagne-Montrachet.
Ses maisons se sont bâties autour d'une église carolingienne datant du Xème siècle, située à deux pas du Château.
La rue principale du village a été construite sur l'ancien tracé d'une voie romaine.

Crédit photo : Prosper Maufoux

Le Hameau de Gamay

Gamay, charmant hameau de Saint-Aubin, se trouve au fond d'une combe. Il renferme une architecture préservée et une maison forte du Xème et XIème siècle composée d'une cour, d'une enceinte, d'un donjon, d'un colombier et d'un fossé.
Cette demeure seigneuriale a été restaurée à la fin du XIXème siècle.

Crédit photo : Torsade de Pointes

La Rochepot

Dominé par son superbe château du XIIème siècle aux toits multicolores implanté sur un promontoire rocheux. Une terrasse en fond de cour permet de profiter d'un joli panorama sur le village et les collines environnantes.
La Rochepot est un village viticole qui produit des vins de Hautes Côtes de Beaune.
Des dolmens et allées couvertes prouvent une occupation du site dès l'époque Néolithique. A voir également, l'église Saint Georges (XIIème siècle).

Crédit photo : Prosper Maufoux

Château de Corabeuf

Ivry en Montagne
Sa fondation remonte au XIème siècle.
Actuellement propriété d’Inès et Patrice de Lauriston. Véritable havre de paix et de charme.

Crédit photo : Inès de Lauriston

NOLAY

Cité médiévale, Nolay est située à 60 km de Dijon et 18 km de Beaune dans le département de la Côte d'Or.
Bâtie à l'emplacement d'un site gallo-romain, Nolay fut au cours des siècles un bourg prospère à la croisée de deux régions économiques : agricole et viticole.
La cité demeure aujourd'hui une ville attrayante autour de ses Halles au toit de pierre (XIVe) et de son Eglise (XV et XVIIe.) On découvre avec plaisir ses petites rues médiévales bordées de maisons à pans de bois. Un livre ouvert sur l'histoire et le pari réussi du mariage avec la modernité tout en préservant un art de vivre. 

Crédit photo : Beaune Tourisme

CHAGNY

Chagny située entre Côte chalonnaise et Côte de Beaune, station Verte de Vacances et étape gastronomique.
Découverte d’un riche patrimoine culturel (Eglise St Martin, Apothicairerie…), tourisme vert grâce à la Voie Verte qui longe le Canal du Centre et aussi à de nombreux sentiers de randonnées entre vignobles et collines.
Restaurant Lameloise : 3 étoiles.
Marché incontournable avec des producteurs locaux dimanche matin.

Crédit photo : Julien Piffaut

Chalon-sur-Saône
Musée, Cathédrale, marchés...

Le musée Nicéphore Nièpce

Le musée Nicéphore Niépce est installé à Chalon-sur-Saône dans l'ancien hôtel des Messageries Royales, bâti vers 1750 face à la Saône. S'il porte le nom de l'inventeur de la photographie, l'établissement ne lui est pour autant pas uniquement consacré.
Musée généraliste de la photographie, celui-ci propose d'expliquer tous les ressorts d'une pratique, depuis son apparition au XIXe siècle jusqu'à ses développements actuels. Des héliographies de Niépce aux premières photographies en couleur de Louis Ducos du Hauron (1868), du daguerréotype au ferrotype (photographies sur métal réalisées par les photographes forains et ambulants au XIXe siècle), de l'argentique au numérique, du Pictorialisme à l'Humanisme français des années 1950, en passant par la modernité de la Nouvelle Vision dans les années 1930, de la photographie de rue à celle de studio, le musée couvre tous les champs du « photographique ».
Les plus grands noms y ont exposé : Robert Doisneau, Edouard Boubat, Lucien Clergue, Bernard Plossu, Sabine Weiss, Peter Knapp, Malick Sidibé...

La Cathédrale Saint Vincent

La cathédrale Saint Vincent, classée Monument Historique, est l'édifice incontournable du centre historique médiéval de la ville.
Classée Monument historique depuis 1903, la Cathédrale Saint Vincent est l'ancien sanctuaire de l'évêché de Chalon. Construite entre 1090 et 1522, elle possède des caractéristiques de l'art Roman et de l'art Gothique
Elle se trouve sur la place la plus animée de la vieille ville. De nombreuses maisons à Colombages sont à découvrir. La place est un bel endroit pour profiter du soleil et flâne. De là, vous pourrez profiter d'une vue imprenable sur la cathédrale parfaitement restaurée.

Le marché Place Saint Vincent

Chaque vendredi (toute la journée) et chaque dimanche matin a lieu le marché Place Saint Vincent, au pied de la cathédrale. 100 commerçants font vivre les rues du centre historique de la ville au fil de leurs étals : prêt à porter, linge de maison, maroquinerie, chaussures, mercerie, tissus, chapeaux, parapluies, cosmétiques et bijoux fantaisies, bazar... Sans oublier les produits alimentaires : fruits, légumes, fromages, volailles, poissons, articles ménagers...
Véritable institution, le marché anime la ville depuis plus de 1200 ans.

Crédit photo : Ludovic Courtès

Le casino " JOA de Santenay"
Machines à sous, roulette ...

Le casino Joa de Santenay vous accueille en pleine Côte de Beaune, au cœur des vignobles, dans une ancienne maison bourgeoise rénovée pour l’occasion.
Celui-ci propose plus de 150 machines à sous, des jeux de roulette anglaise, de boule, de black jack, et de Texas hold'em poker. Pour ce qui est de la restauration, le casino possède son propre restaurant mais il existe aussi deux restaurants, sur la place du Jet d’Eau au centre du village : Le Terroir et L’Ouillette

Crédit photo : Casino Joa Santenay

CHATEAU DE GERMOLLES

Niché au cœur de la Bourgogne, non loin de Chalon-sur-Saône, le Château de Germolles est aujourd’hui la résidence des ducs de Bourgogne la mieux conservée.
Grange fortifiée puis château fort, aux XIIe et XIIIe siècles, l’édifice a été offert à la fin du XIVe siècle par le duc de Bourgogne Philippe le Hardi à son épouse Marguerite de Flandre. Celle-ci a entièrement transformé le vieux bâtiment primitif pour en faire une luxueuse demeure, fruit du travail d’artistes de premier ordre tels que Claus Sluter et Jean de Beaumetz.
Grâce à son architecture, à ses décors ainsi qu’à son environnement bucolique, il est aujourd’hui reconnu comme un lieu singulier et novateur, témoignage de la vie d’une cour princière à la veille de la Renaissance.
Venez donc vous plonger dans l’histoire du site : l’édifice et son parc vous ouvrent grand leurs portes !

Crédit photo : Christian Degrigny

Montagne des 3 Croix
Prendre de la Hauteur !

Le Mont de Sène dit "les Trois Croix" culmine à 521 mètres. Il domine la vallée et Santenay, offrant un magnifique diaporama circulaire sur son vignoble et les environs : les collines de la Côte de Beaune, la vallée de la Saône et les premiers contreforts du Jura, le Clunisois, le Mont Saint-Vincent, le Morvan et finalement le Mont Beuvray.
La présence de plusieurs dolmens et d'un temple dédié à Mercure attestent que le Mont de Sène a été occupé par l'homme au début de notre ère.
Les trois croix (triple calvaire) ont été édifiées au sommet de la falaise au XIXème siècle en remplacement d'un calvaire du XVIIème siècle.
Le Mont de Sène est classé « parc naturel » depuis 1993 et on peut y trouver des plantes rustiques et des arbustes sauvages. On accède au Mont de Sène à pied.

Crédit photo : Prosper Maufoux

Vélotour
Au coeur des vignes

La Véloroute Santenay-Beaune, longue de 22 km qui donne l'opportunité de voyager à travers de prestigieuses appellations de la Côte de Beaune : Beaune, Pommard, Volnay, Meursault, Puligny-Montrachet, Chassagne-Montrachet et Santenay. Ou encore, la Voie Verte vers Chalon sur Saône ou le canal du Centre.

Visites Gourmandes
Vive la Bourgogne

Veuve Ambal

Vivez en direct la création d'un crémant de Bourgogne !!!
Un parcours ludique à faire en famille, grâce à une passerelle surplombant les différents ateliers du site de production, vous permettra de découvrir toutes les phases d'élaboration du crémant de Bourgogne.
En plus de cette visite guidée, il vous est possible de participer à une dégustation commentée de trois crémants de Bourgogne (ou produits maison sans alcool pour les enfants) dans l'espace boutique/dégustation.
www.veuveambal.com

Les Anis de Flavigny

Bienvenue au pays des Anis, bienvenue à Flavigny !
Notre bonbon cache, dans le secret de son coeur, une graine d'anis. Une longue et belle histoire que nous vous invitons à découvrir... (Visite gratuite)
Pour nos horaires, téléphonez-nous au 03.80.96.20.88
www.anisdeflavigny.com

Mulot PetitJean

Fondée en 1796, la maison Mulot & Petitjean perpétue la tradition des pain d'épiciers dijonnais. Deux sites pour réveiller la mémoire gourmande de votre enfance :

  • La boutique historique de l'Hôtel Catin de Richemont, où vous découvrirez l'histoire du pain d'épices et sa fabrication
  • la fabrique  Un parcours thématique dans un espace de près de 450 m²... Decouverte de l’histoire de la Maison Mulot & Petitjean et du pain d’épices de Dijon , Suivez les étapes de la fabrication du pain d’épices Savourez les différentes spécialités lors d’une dégustation dans la boutique.

https://www.mulotpetitjean.com/#musee

 Fromagerie Gaugry

La famille Gaugry, fromagers depuis 1946, vous invite à partager sa passion, son savoir-faire et l'expérience de la maison. Grâce à sa galerie de visite, vous pouvez découvrir pas à pas la fabrication de ses fromages comme l'Epoisses, l'Ami du Chambertin parmis tant d’autres.
www.gaugryfromager.com

Cassissium

Venez découvrir tous les secrets de la fabrication de la crème de cassis à travers la visite guidée de la production Vedrenne. Espace muséographique et mulimédia.
Dégustation de crème de cassis, liqueurs, apéritifs bourguignons, eaux de vie... et un choix de 40 parfums de sirop !
www.cassissium.com

 La Moutarderie FALLOT

La Moutarderie Fallot vous invite à découvrir ce condiment légendaire grâce à deux parcours interactifs et ludiques :

  • Le parcours « Découvertes » tourné sur les gestes et traditions liés à la moutarde et à son histoire ;
  • Le parcours « Sensations Fortes » centré sur les étapes de fabrication contemporaine.

www.fallot.com

 L'Or des Valois

Installée dans les dépendances du château d'Entre-Deux-Monts, l'entreprise l'Or des Valoirs vous propose une animation sur le thème de la trufficulture. Durant le travail des chiens, nous vous expliquerons le cycle biologique de ce merveilleux champignon qu'est la truffe, ainsi que l'exploitation d'une truffière.
Le propriétaire du château vous présentera l'histoire du site et de l'architecture des bâtiments, élevés entre le XIIIème et le XVIIème siècle. Nous vous proposerons de terminer cette prestation autour d'une large dégustation ou d'un repas à base de produits dérivés de la Truffe de Bourgogne commercialisés par la boutique de l'Or des Valois.

www.truffedebourgogne.fr

Crédit photo : Maison Veuve Ambal

Voie Verte et canal
Halte Nautique

Le canal du centre a été conçu par un ingénieur, Emiland Gauthey, entre 1783 et 1793. Cette voie navigable était destinée à relier la Méditerranée et l'Atlantique.
Le canal a eu un rôle important dans l'essor industriel local : pour le bassin minier Blanzy-Montceau, les usines Schneider au Creusot, les forges de Gueugnon. Il servait de voie de communication pour recevoir les matières premières et expédier les produits transformés.
Après la seconde guerre mondiale, on l'utilisa autrement : pour le tourisme fluvial. De ce fait, on peut voyager sur l'eau de la Saône à la Loire, et gagner l'Atlantique, la Manche, la Méditerranée ou encore les pays de l'Est par le Rhin.

La Voie Verte longe le Canal du Centre sur 33km de Saint Léger sur Dheune à Chalon sur Saône.
Un grand nombre de bateaux de plaisance empruntent ce cours d'eau. Cette balade à vélo vous permet de profiter de la diversité des paysages.
De Saint Aubin il est facile de partir des haltes : Santenay, Remigny et Chagny
Elle se poursuit de Givry à Cluny (44 km) et de Cluny à Charnay-lès-Mâcon (20 km), sur le tracé de l'ancienne voie ferrée.

AUTUN

Ou Augustodonum : petite sœur de Rome à 45minutes en voiture de Saint Aubin.
Classée «Ville d’Art et d’Histoire » au patrimoine exceptionnel.
Ses origines remontent à plus de deux millénaires.
Autun est le 1er sitegallo romain au nord de la Loire

  • Temple de Janus
  • Porte de l’Arroux
  • Théâtre romain

Moyen Age

  • La cathédrale de Saint Lazare, site clunisien, édifiée à partir de 1120 : Les sculptures de l’artiste Gilbertus : Tympan, chapiteaux, sont incontournables
  • Le quartier autour de la cathédrale qui conserve le vocabulaire de l’époque avec ses maisons aux pans de bois et ses ruelles étroites
  • Musée Rolin : ancienne demeure de la famille de Nicolas Rolin qui fut chancelier du duc de Bourggogne Philippe le Bon et le fondateur des ces célèbres Hospices de Beaune

Et ……………..
L’Ancien collège des Jésuites qui accueillit Napoléon (maintenant lycée Bonaparte). Talleyrand fut évêque d’Autun
A la fin du XVIIIème : Edification du grand séminaire dont le toit est en tuiles vernissées. Il est depuis 1884 lycée militaire
L’hôtel de ville et le théâtre à l’italienne sur la place « Champ de Mars » datent du XIXéme ainsi qu’un charmant passage couvert

Crédit photo : Ville d'Autin

BRIBACTE – MONT BEUVRAY

Labellisé « Grand site de France » : site archéologique et musée
Fondée par le Eduéens à la fin du 11ème siècle avant notre ère, au sommet du Mont Beuvray, elle devient leur capitale.
Occupée par César, cet oppidum est l’un des plus remarquables, avec ses remparts et ses quartiers s’étendant sur 200 ha et très bien préservés

Crédit photo : Bibracte - Antoine Maillier

FESTIVALS

En Côte chalonnaise à Givry fin juin : Musicaves

A Couches : Début juillet : Jazz à Couches

A Beaune : chaque vendredi-samedi–dimanche de juillet : Festival Baroque et romantique

A Saint Sernin du Plain fin juillet : Les Nuits du Mont Rome

Fin août à Chagny : Les Moments Musicaux

Fin août : Musicales de la Côte chalonnaise (Buxy et ses alentours)

Crédit photo : Festival Les Nuits du Mont Rome